OBJECTIFS PEDAGOGIQUES


Les objectifs de l’équipe éducative

L’équipe éducative s’applique à répondre aux besoins des enfants de façon individuelle:

  • En respectant la personnalité et le rythme de vie de l’enfant.
  • En assurant la sécurité psychologique et physique de l’enfant.
  • En accompagnant l’enfant afin de développer son autonomie.
  • En sensibilisant l’enfant aux expériences motrices, sensorielle et créatrices.
  • En habituant l’enfant à la vie en groupe et à ses règles, en favorisant l’échange entre enfants et l’apprentissage du respect de l’autre.
  • En assurant à l’enfant un environnement riche en découvertes et en stimulations.

Les moyens mis en place pour atteindre ces objectifs

I. Le temps d’adaptation

Il est important de préparer l’enfant à tout changement. Une période d’adaptation est donc mise en place afin de créer une transition dans cette future séparation.

Pour cela, les parents participent à cette adaptation en venant au multi-accueil. Ce temps permet aux parents de rencontrer et de se familiariser avec l’équipe et de découvrir les locaux, et à l’équipe d’entendre les attentes et les inquiétudes des parents pour apporter des réponses à leurs questions. Les séparations peuvent provoquer pour certains enfants (notamment ceux dont les familles sont isolés) un sentiment d’abandon et de perte.

II. L’accueil

L’accueil est primordial auprès de l’enfant et de la famille. C’est le premier contact de la journée Il faut personnaliser et verbaliser l’accueil de chaque enfant, chaque famille.

L’adulte qui l’accueille, lui parle, lui explique que papa ou maman s’en va. Les parents ne doivent pas partir sans dire au revoir à leur enfant même si celui-ci pleure, cela accentuerait son angoisse de séparation; au contraire un bisou, un geste de la main pour dire au revoir permettront à l’enfant d’être rassuré et de mieux gérer cette absence. Quand ils viennent chercher leur enfant, parents et enfant doivent avoir le temps de se retrouver. Il est nécessaire de prendre le temps de relater aux parents la journée de leur enfant. Cet instant est aussi un temps d’échange et de discussions avec l’équipe.

Un cahier de transmission est mis en place dans les 2 sections afin de transmettre au mieux les observations des enfants.

Les anniversaires des enfants seront également fêtés. Tous ces instants de fête sont magiques, source de joie, de complicité et de plaisir. Ils permettent de mieux se connaître et mieux se comprendre. Il nous semble important de pouvoir y associer les familles, leurs talents, leur disponibilité.

III. Le sommeil

Le sommeil « Un enfant qui dort bien et suffisamment longtemps est plus qu’un autre en position de réaliser ses compétences et d’assurer ses constructions » Professeur Hubert Montagnier.

L’équipe doit donc veiller à ce que chacun dorme suffisamment et puisse à tout moment se reposer en respectant dans la mesure du possible les rythmes et habitudes familiales. Pour se reposer, l’enfant retrouvera son « doudou », sa sucette ou tout autre objet qui le sécurise, cela lui permet au moment de s’endormir de se calmer, et d’apaiser seul ses tensions. L’enfant est préparé à l’endormissement par un retour au calme, l’adulte aidera l’enfant à se détendre avec des histoires, des berceuses, des câlins ou encore de la musique douce. Le sommeil se fera sous l’œil attentif de l’adulte, qui pourra apaiser, rassurer, consoler. Nous lèverons les enfants de façon progressive suivant leur réveil, ce qui permettra à chacun de se réveiller en douceur.

IV. le change et la propreté

Le change des bébés est un moment important de communication, les gestes doivent être verbalisés. C’est aussi un moment d’échange individualisé privilégié, de bien être, de plaisir qui permet à l’enfant de découvrir son corps. Les changes doivent être effectué dans un grand respect du corps de l’enfant et aussi souvent que nécessaire, en veillant au bon état de la peau de l’enfant et en y apportant les soins nécessaires. Par mesure d’hygiène, les tables de change sont désinfectées après chaque change.

Dans notre société, l’acquisition de la propreté est une étape importante du développement social et corporel du jeune enfant. En effet, cette acquisition participe au grandissement par une meilleure perception et maîtrise de soi, par moins de dépendance physique et psychologique face aux adultes. L’apprentissage de la propreté est le projet de l’enfant et non celui de l’adulte. Elle doit être amenée dans le respect de la maturation physiologique (maîtrise des sphincters), et psychologique (l’enfant doit être prêt) et ne pas être perçue comme une contrainte. L’apprentissage du pot et des toilettes se fera progressivement (vers 18 mois) en fonction de la maturité de chaque enfant et en accord avec les parents. Là aussi, il est important de fournir un cadre matériel et affectif rassurant: faire pipi tout seul ne doit pas être un parcours du combattant.

V. le jeu

La journée de la crèche est rythmée par des temps de vie qui permettent à l’enfant de satisfaire ses besoins vitaux (alimentation, sommeil), néanmoins, le jeu demeure l’activité prépondérante et fondamentale qui lui permet de se construire, de découvrir le monde et les autres (enfants et adultes).

Consciente que l’enfant établit au cours de ses premières années les bases de son équilibre mental et sa future personnalité d’adulte, l’équipe éducative souhaite proposer des activités riches, variées et stimulantes qui permettent à l’enfant un plein épanouissement de son potentiel, physique, psychologique, affectif et intellectuel et qui sont source de plaisir. Chaque groupe d’âge est sollicité en fonction du développement psychomoteur et intellectuel des enfants.

Par le jeu, l’enfant exprime ses émotions et ses sentiments. Il peut lui permettre de libérer son imaginaire. Par ses règles et ses rituels, il permet à l’enfant de se construire (psychiquement et physiquement) et de se structurer. Il a aussi une fonction de communication et de socialisation. D’abord centré sur lui, l’enfant s’ouvre progressivement aux autres et partage des jeux avec eux. Pour les plus grands, des vrais échanges se créent, des ‘amitiés’ naissent. L’enfant apprend aussi à partager et à respecter l’autre.

VI. le langage

Alors même qu’il est dans le ventre de sa mère, l’enfant baigne dans le langage. Après sa naissance, il s’aperçoit vite que lorsqu’il crie sa mère ne tarde pas à arriver. Puis, progressivement, il va comprendre que les mots servent à communiquer avec son entourage. Il lui faudra plusieurs années pour parvenir à maîtriser le langage.

Notre rôle est de faciliter cette acquisition tout en respectant le rythme de chaque enfant. Les adultes s’emploient à parler aux enfants dans un langage simple pour les plus jeunes puis de plus en plus élaboré. Des mots sont posés sur les gestes quotidiens mais aussi sur les émotions. Une grande écoute de ce que l’enfant a envie de dire stimule l’envie de s’exprimer. Des activités autour de la lecture (imagiers, livres, histoires), du chant, du graphisme développent les différentes formes de communication.

VII. Les activités manuelles

Les activités comme dessin, peinture, collage, pâte à modeler sont proposées la plupart du temps à un petit groupe d’enfants avec une professionnelle qui anime l’atelier.

Les objectifs sont bien définis :

  • Familiariser l’enfant à la diversité des matières et des techniques.
  • Développer les sens, la personnalité et la créativité de l’enfant.
  • Développer l’autonomie en donnant à l’enfant des outils d’expression.

Les activités de manipulation présentent un grand intérêt pour les jeunes enfants. Elles permettent d’exercer le sens du toucher et de préciser les gestes mais permettent aussi de nombreuses occasions d’exercer son imagination. Toutes les activités proposées sont adaptées en fonction de l’âge de l’enfant et tiennent compte du rythme individuel de chacun.

VIII. Le chant et la musique

Des temps d’éveil musical, animés par l’équipe sont proposés aux enfants. L’exploration sonore est un moment privilégiée pour inviter les tous petits à écouter les bruits qui nous entourent. La manipulation d’objets quotidiens et insolites, ainsi que de divers instruments, amène les enfants à développer leur sens de l’écoute, du respect de l’autre et leur concentration.

IX. La Psychomotricité

C’est tout au long de la journée que le jeune enfant va faire des expériences motrices. Cela correspond pour lui à un besoin de bouger, d’appréhender l’espace, de comprendre son corps et de découvrir ses capacités. Ces temps moteurs peuvent avoir lieu dans la cours mais aussi dans la salle d’accueil avec des parcours de motricités organisés par l’équipe.


Tout savoir sur l’application KIDIZZ